Août 29, 2018

Consultation publique du 19 septembre pour l’obtention du BEX1716

Le BEX1716 à l’objet de la consultation est anciennement le BEX3448. La zone est exploitée par Fournier depuis 1966. Dû à un oubli de renouvellement le 19 mai 2017, les démarches ont été entamées en juin 2017 pour réacquérir la permission d’exploiter la zone. La zone ciblée se situe en majorité sur des terres municipales, excepté une bande à l’est qui se trouve sur des terres de la couronne. Préalablement à la consultation publique, la Ville de Val-d’Or et la MRC ont appuyé le projet.

 

Phases du projet

La zone à l’étude serait utilisée pour produire des granulats pour approvisionner notre usine d’ensachage située au 1100 rue Léo-Fournier ainsi que notre usine de béton conventionnel situé au 361 rue 7e rue, Val-d’Or. Notre usine d’ensachage produit entre 20 000 tonnes à 45 000 tonnes de béton ensaché projeté destiné à être principalement utilisé dans les mines du Québec. Nous avons également fait plusieurs exportations à l’internationale dans les dernières années au Moyen-Orient. Environ 80% de ce tonnage de béton ensaché est constitué d’un sable de 0 à 10mm, appelé BP0-10mm) avec un taux élevé de sable fin (i.e. 5-15% de passant au 80 um), qui permet au béton projeté de mieux adhérer aux parois lors de support de terrain minier. Nous possédons des permis d’exploitation pour d’autres BEX à proximité, cependant, le matériel présent dans ces BEX n’a pas les caractéristiques spécifiques pour faire ce produit. Nous avons par la suite découvert que ce matériel était présent dans ce qui nous restaient pour le BEX3448. Ce matériel étant très précieux pour la qualité de notre béton projeté, est à proximité de notre usine ce qui nous permet de réduire le coût des matières premières et demeurer compétitif. Avant le début de l’exploitation décrite dans le présent avis, une demande de certificat d’autorisation sera effectuée au MDDELCC afin d’assurer un respect des normes environnementales au cours de nos activités et une restauration éventuelle adéquate du site.

 

Phase 1 :

Il reste un peu plus d’un million de mètres cubes de matériel à exploiter. Dans un premier temps, des activités de tamisage seront effectuées dans la périphérie du BEX (limite est) afin de récupérer le matériel pour l’usine d’ensachage. Les roches tamisées d’une grosseur supérieure à 10 mm seront ensuite concassées pour produire de la pierre à béton pour notre usine de béton conventionnelle, située sur le terrain concerné depuis 1979, pour lequel il y a déjà un bail de location avec la ville pour cette utilisation. La période d’exploitation de cette zone est d’environ 7 à 10 ans. Les activités de concassage et tamisage auront lieu essentiellement de 6h à 18h, 7 jours sur 7, entre mars et novembre. Exceptionnellement, les activités pourraient avoir lieu 24h sur 24.

 

Phase 2 :

La zone au nord-ouest du BEX sera ensuite exploitée de façon séquentielle, simultanément à des activités graduelles de restauration (5 ans additionnels).

 

Phase 3 :

Complétion de la restauration du site, selon la Loi sur la qualité de l’environnement (voir section restauration (prévue pour 2030)

 

Avantages et inconvénients anticipés

Avantages

  • Proximité des usines d’approvisionnement, donc réduction de dégagement de gaz à effet de serre et de circulation en ville
  • Permet le maintien de prix compétitifs aux clients pour l’approvisionnement en gravier et en béton
  • Zone d’exploitation à plus de 1.5 km des zones résidentielles et concentrée dans un secteur où ces activités ont déjà lieu par plusieurs exploitants
  • Ce banc d’exploitation qui était auparavant en demande d’assujettissement au droit acquis, puisqu’exploité depuis 1966, sera désormais encadré par un certificat d’autorisation avec obligation de restauration selon les critères du MDDELCC

Désavantages

  • Le secteur des multiples bancs d’exploitation se situe près de la nappe phréatique, ce qui requièrent une attention particulière pour la profondeur de la nappe ainsi que les mesures à prendre rapidement en cas de déversement.
  • La présence de multiples exploitants en périphérie complexifie, sans compromettre, la restauration du site, i.e., nous devons nous assurer des régaler les pentes à 30 degrés, en s’assurant que les exploitants avoisinants descendent leurs pentes au même rythme.

Mesures d’atténuations proposées

Procédure en cas de déversement

Lors d’activités de concassage ou de tamisage, le plan de gestion environnemental de Fournier exige la présence de trousse de déversement d’une capacité de 95 gallons en plus d’une trousse de 30L dans chacun des équipements mobiles utilisés (chargeurs sur roues, camions rigides articulés, pickup, pelle…). La procédure interne P39 stipule que suite à un déversement, ce dernier doit être immédiatement contenu, signalé à la personne ressource à l’interne pour qu’elle puisse le déclarer au MDDELCC selon la loi, dans un délai de 24h. Ce déversement doit ensuite être ramassé le plus rapidement possible, et les sols et solides contaminés disposés dans un lieu d’entreposage de matériaux contaminés en vue d’être ramassés par les organismes autorisés.

Réduction de la génération de poussières lors de activités

Le tamisage, effectué à l’aide d’un tamis mobile, ne génère pas de poussières en soit. Par contre, lors d’activités de concassage, la poussière doit être réduite au maximum à 2 mètres de la source d’émission. À cet effet, Fournier doit arroser soit dans la face d’exploitation, soit dans le circuit de production, afin de réduire la poussière à 2 mètres et respecter la réglementation en vigueur. L’eau pour l’arrosage provient du puit de Fournier alimentant l’usine de béton à proximité.

Mesures d’atténuation du bruit

Les activités de concassage sont les plus susceptibles de générer du bruit. Une limite de bruit doit être respectée dans les zones résidentielles. Étant donné que le secteur à l’étude est loin des zones résidentielles, et qu’un mur de bruit naturel entoure la zone d’exploitation, le risque est faible que les activités de Fournier génère du bruit qui puisse être inconvenant pour les résidents. Plusieurs autres mesures instaurées dans nos activités en cours d’opération contribuent également à réduire le bruit, tel que, par exemple, l’opération à concasseur plein en tout temps.

Description des autres utilisations du territoire à proximité du site prévus dans le projet

La zone ciblée pour le projet est située dans une zone de banc d’exploitation exclusifs et non-exclusifs regroupant plusieurs exploitants. Elle est bordée au nord par un BNE appartenant à la ville en cours de restauration, ainsi qu’un BEX exploité par Barrette depuis plusieurs décennies. Une bande d’arbres de 75 mètres isole également la zone de la 7e rue à l’est. Au sud, la zone est bordée par un BNE (Banc non-exclusif) regroupant plusieurs exploitants, alors que la limite ouest est bordée par un BEX exploité par Norascon depuis plusieurs décennies.

 

Plan de restauration

Selon la Loi sur la Qualité de l’environnement (LQE), la restauration des gravières doit se faire en régalant les pentes en périphérie à 30 degrés. De la terre végétale devra être étendue sur la zone pour l’ensemencement d’espèces indigènes (existant naturellement dans cette zone) favorisant la prévention de l’érosion. La terre végétale proviendra soit du décapage effectué localement, mais pourrait aussi être récupérée lors de différents projets d’excavation de Fournier, à condition qu’elle soit testée pour la contamination aux métaux lourds, aux hydrocarbures ainsi qu’aux composés phénoliques et démontre un contenu de ces composés inférieur à la catégorie A ou à la teneur naturelle en sol (donc non-contaminée selon les critères du MDDELCC). Le plan de restauration proposé a déjà été approuvée par le Conseil de la Ville de Val-d’Or ainsi que la MRCVO.

 

Mai 31, 2018

GALA DE L’ENTREPRISE 2018

Félicitations à toute l’équipe FOURNIER pour la reconnaissance reçue ce week-end lors du Gala de l’entreprise de la chambre de commerce de Val-d’Or.

La qualité, l’innovation et l’audace de nos dirigeants ont permis à FOURNIER d’être aujourd’hui un producteur UNIQUE en région!

BRAVO pour ce filon FORMATION ET QUALITÉ DE VIE EN ENTREPRISE 2018!

 

Mai 8, 2017

LE CENTRE MULTISPORTS FOURNIER

Communiqué de presse

« JE VOUS PRÉSENTE LE CENTRE MULTISPORTS FOURNIER »

L. Fournier et fils est fière d’annoncer son partenariat dans le nouveau centre sportif de la Polyvalente de Val-d’Or, lequel portera le nom de centre multisports FOURNIER.

VAL-D’OR, LE 8 MAI 2017. C’est avec beaucoup d’émotions, en présence de sa famille, de ses employés et des autres partenaires financiers du projet, que le président de L. Fournier et fils, Monsieur Serge Fournier présentait le CENTRE MULTISPORTS FOURNIER.

L’officialisation du projet de centre sportif était faite depuis quelques semaines, mais la ville réservait aux investisseurs du milieu un moment spécial pour dévoiler leur contribution.

D’entrée de jeu, le président a salué le maire et son équipe pour avoir mené à bon port un si beau projet :

« Vous avez su mobiliser les bons acteurs autour d’une grande cause. Vous avez convaincu avec une efficacité remarquable les deux paliers gouvernementaux ainsi que le milieu et obtenu un résultat dans un temps digne d’un record olympique! » disait-il en saluant dignement le maire Pierre Corbeil.

Il mentionnait aussi être très honoré que sa compagnie ait été invitée pour être partenaire principal en tant qu’entreprise et famille pionnière depuis plus de 80 ans.

Enfin, c’est avec une fierté évidente qu’il faisait référence à sa famille et son attachement à la ville de Val-d’Or.

« Être partenaire dans ce projet, c’est aussi souligner la contribution d’une famille de pionniers. Les FOURNIER, ce sont des citoyens engagés, profondément attachés à leur région et leur ville natale et heureux d’y vivre et d’y grandir. Aujourd’hui, nous partageons avec vous la fierté qui nous anime, soit de faire partie de trois générations de bâtisseurs! »

-30-
Nicole Perrault, directrice de communications

 

Mai 1, 2017

Interventions SWATCRETE

« UNE NOUVELLE EXPERTISE AU SERVICE DES MINIERES DE LA RÉGION »

L. Fournier et fils est fière d’annoncer la création de sa nouvelle division INTERVENTIONS SWATCRETE, dédiée à la mise en place de béton projeté et de produits cimentaires.

MONTRÉAL, LE 1ER MAI 2017.

Nicola Fournier , vice-président ventes et services techniques chez L.Fournier et fils Inc., a présenté la nouvelle filiale de l’entreprise Fournier :

« Interventions SWATCRETE Inc.» 

Ceci se déroulait pendant la tenue de l’exposition ICM 2017 à Montréal, en présence d’une clientèle minière déjà conquise par les produits de FOURNIER.
Interventions SWATCRETE s’appuiera sur l’expertise de L. Fournier et fils, reconnue en matière de produits de béton, pour offrir à la clientèle minière, un service complémentaire de mise en place et d’application et ce pour les fins d’infrastructures, de contrôle de terrain, d’injection de produits cimentaires et autres.

« L’industrie recherche une meilleure performance de l’utilisation des produits spécialisés dans la conception et la construction de ses infrastructures et le contrôle de terrain. En associant leurs forces, FOURNIER assure la valorisation et l’optimisation de ses produits avec l’équipe SWATCRETE qui procèdera à l’application de ceux-ci par un personnel hautement qualifié et certifié. Implicitement, la sécurité des travailleurs, les délais d’opération et la qualité des ouvrages se trouveront améliorés », déclarait le nouveau directeur François Gagnon.

De plus, avec un service adapté aux divers environnements miniers, SWATCRETE et L. Fournier et Fils, conjointement, affineront leur volet de recherche et développement en matière de produits de béton, de produits cimentaires et maintenant de mise en place et d’application.

« Pour nous, la filiale INTERVENTIONS SWATCRETE est une grande valeur ajoutée. L’équipe composée de Francois Gagnon qui cumule une trentaine d’années d’expérience dans le domaine minier souterrain, accompagné de Sébastien Roy, directeur technique possédant une expertise technique bien reconnue, permettra d’assurer un service d’excellence. FOURNIER est déjà le leader pour la fourniture de béton et de produit à base de ciment dans le domaine minier, ceci se confirme avec l’ajout de ce nouveau créneau ! » concluait Nicola Fournier.

Mai 10, 2015

Présence à l’ICM de Montréal

L. Fournier et fils inc. a eu l’occasion de participer à la représentation organisé par l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole. (ICM) Les 10, 11 et 12 mai 2015, Fournier a eu l’opportunité de faire connaitre ses produits et services et de faire la connaissance de plusieurs entrepreneurs dans le domaine de la construction.

Lire plus…

Oct 10, 2014

L. Fournier et Fils inc. soutiendra deux fondations

C’est avec fierté que L. Fournier et Fils inc. a annoncé lors de sa conférence de presse du 10 octobre 2014, que cinq sous par tonne métrique de roche vendue et provenant du site de la Sigma, seront versés à la fondation Saint-Sauveur du Centre de santé et des services sociaux de la Vallée-de-l’Or ainsi qu’à la Maison de la Source Gabriel.
Lire plus…

Oct 12, 2012

Certification BNQ de notre usine d’ensachage et de son unité de malaxage ultra-mobile

Fournier Béton inc. est fier d’annoncer que son usine d’ensachage ainsi que son unité de malaxage ultra-mobile ont été certifiées par le Bureau de Normalisation du Québec (#1755). Il s’agit d’une première au Québec pour ce type d’usine.

Lire plus…